Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2017

QUAND MENU ET BANANAS VANTENT VANDERSTEEN

Willy Vandersteen, le créateur flamand de Bob et Bobette et bien d'autres séries au long cours, cité comme influence majeure par Jean-Christophe Menu, l'une des figures emblématiques de la bande dessinée alternative ? Le même Willy Vandersteen interviewé et commenté dans la revue Bananas de l'exigeant critique Evariste Blanchet ? Poissons d'avril ? Que nenni !

Krollebitches Couverture.jpg

Pour vous en convaincre, procurez-vous d'urgence Krollebitches, Souvenirs même pas en bande dessinée de Jean-Christophe Menu aux Impressions Nouvelles. Cet ouvrage autobiographique totalement captivant nous fait découvrir les années de jeunesse de l'ancien grand timonier de l'Association, de sa découverte de la bande dessinée jusqu'à la publication du premier numéro de son fanzine Le Lynx à tifs. Menu y témoigne une fois de plus de sa passion pour le neuvième Art en évoquant longuement les bandes dessinées qui l'ont marqué enfant puis adolescent, toutes ces œuvres qui l'ont construit progressivement, des Schroumpfs et le Cracoucass de Peyo aux Idées Noires de Franquin en passant par Chaminou et le Khrompire de Macherot ou Bob Fish de Chaland. Et force est de constater que la plupart des bandes dessinées qui ont éveillé en lui le goût de créer des cases, des planches, des albums et ensuite d'être auteur et éditeur sont des œuvres de l'école belge publiées dans Spirou ou Tintin. Et parmi les tenants de la ligne claire qu'il convoque dans son Panthéon personnel, quelle n'est pas notre surprise de relever un attachement tout particulier de l'auteur pour La Clef de Bronze, l'un des épisodes de Bob et Bobette et Monsieur Lambique publié par Willy Vandersteen dans le journal Tintin !  Et cette évocation surprenante de prime abord se révèle moins étonnante quand on repense à certains récits de Menu où le joyeux désordre des récits de Vandersteen perce ici ou là telle une joyeuse réminiscence. Au-delà de l'intérêt qu'il présente pour tout amateur de l'œuvre de Menu, Krollebitches nous invite à un voyage dans le temps en nous questionnant par effet-miroir sur l'origine de notre propre passion pour la bande dessinée et l'élément déclencheur de la mécanique infernale. Pour Menu, nous savons désormais que ce fut l'achat par son père du numéro 1596 du journal Spirou du 5 septembre 1968.

Bananas 9.jpg

Et puis, un bonheur n'arrivant jamais seul, précipitez-vous sur le numéro 9 de la revue Bananas ! Il propose un entretien inédit de Willy Vandersteen par Yves Fémion, réalisé en 1982 pour L'Express et finalement pas publié à l'époque ainsi qu'un article fort instructif signé Pascal Lefèvre sur la série Bob et Bobette, de ses débuts en 1945 jusqu'à la période où elle a été animée par Paul Geerts qui se termine en 2002. Cette lecture pourra être utilement prolongée par celle du beau volume patrimonial des premiers Bob et Bobette publié, l'an passé, par Place du Sablon et couvrant la période 1945-1947. Il nous donne à voir le style très personnel des débuts de Vandersteen quand il n'est pas sous la contrainte de la pure ligne claire voulue par Hergé pour les pages du journal Tintin.

Bob et Bobette Patrimoine Cover.jpg

En conclusion, merci à Jean-Christophe Menu et Evariste Blanchet pour ces deux hommages à Willy Vandersteen, un créateur ligne claire encore trop peu reconnu et mésestimé en France alors qu'il est adulé en Belgique et aux Pays-Bas où sa série phare Bob et Bobette continue à être publiée avec de nouveaux albums chaque trimestre. L'an passé, certains ont même été dessinés par des pointures de la ligne claire néerlandaise tels Eric Heuvel, Hanco Kolk ou Michiel de Jong.

Liens utiles :

- Le site des Impressions Nouvelles : https://lesimpressionsnouvelles.com/

- Le site de Bananas : https://bananas-comix.fr/

- Le site de Place du Sablon : http://www.placedusablon.com

Commentaires

Enfin ! Enfin le Rembrandt de la BD est dans la place ! Le voici appelé, tel Jean Moulin au Panthéon, dans Klarelijn par le maître des lieux. Etant son meilleur ami et confident, je peux vous affirmer que ce n'est qu'un début et qu'il compte s'attaque à la critique exhaustive de la vénérable collection Erasme. Patience !

Écrit par : L'élève moinet | 24/05/2017

Écrire un commentaire