Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2017

LE RETOUR DU RESEAU MADOU

Réseau Madou Couverture.jpg

Couverture de la nouvelle édition

chez Dargaud

Depuis une semaine, les lecteurs du quotidien belge Le Soir replongent dans le passé avec la publication d'une nouvelle version "remastérisée" et "recolorisée" du Réseau Madou, première des deux aventures du boy-scout bruxellois Thierry Laudacieux, bande dessinée ligne claire initialement publiée dans la revue (A SUIVRE) puis en album chez Casterman au début des années 80.

Couverture (A Suivre).jpg

Couverture de (A SUIVRE)

Casterman

A la différence de la récente mise en couleurs de Tintin au Pays des Soviets, initiative totalement déconnectée de toute volonté exprimée par Hergé, la nouvelle édition du Réseau Madou répond à un souhait partagé du dessinateur Alain Goffin et du scénariste François Rivière de proposer une version plus moderne de leur création.

Etait-il bien nécessaire de donner un tel coup de jeune à cette bande dessinée avec des couleurs informatiques à la place des acryliques et gouaches d'origine, un nouvelle typographie, des illustrations et hors-textes inédits ? De notre point de vue, cela n'était pas forcément utile. La mise en couleurs originelle était fort réussie. Avec l'utilisation de Photoshop, la ligne claire déjà très lisible de Goffin nous semble devenir un peut-être trop clinique. Mais ce n'est qu'un point de vue personnel. Nous vous laissons vous faire votre propre opinion à partir des quelques extraits publiés ici.

Planche 1 Réseau Madou.jpg

Le Réseau Madou - Planche

Copyright Goffin, Rivière et Dargaud

On ne peut que se féliciter de voir ce récit remis à disposition du public car nous le considérons, avec Le rendez-vous de Sevenoaks co-signé avec Floc'h, comme la deuxième œuvre maîtresse de Rivière.

En effet, Le Réseau Madou ne nous propose pas une simple histoire d'espionnage à l'anglaise dans le Bruxelles de la fin des années 30 mais une mise en abyme exploitant au maximum les potentialités de la bande dessinée et le style graphique du dessinateur, parfait complice de Rivière.

Planche 2 Réseau Madou.jpg

Le Réseau Madou - Planche

Copyright Goffin, Rivière et Dargaud

Tout y est savamment construit et composé pour capturer l'attention du lecteur. Le récit repose sur une impressionnante variété d'éléments graphiques et en tire toute sa force. Outre un décor très soigné avec une belle représentation d'architectures et de mobiliers art-déco, on peut y relever des coupures de presse, des livres, des affiches, des photos, des papiers d'identité, des lettres manuscrites et surtout des strips dessinés par l'un des personnages, lui-même créateur d'illustrés.

Mais nous n'en dirons pas plus pour ceux qui ne connaissent pas encore ce chef d'œuvre du renouveau de la ligne claire. Nous lui conseillons seulement de se munir d'une bonne loupe pour lire l'album et en déceler les mystères cachés !

Planche 3 Réseau Madou.jpg

Le Réseau Madou - Planche

Copyright Goffin, Rivière et Dargaud

La bande dessinée sera publiée début mars par Dargaud - une pépite de plus que Casterman a laissé filer de son catalogue... - avec plusieurs bonus au programme : un texte de François Rivière intitulé En suivant la la ligne claire, des photographies des principaux bâtiments représentés, un plan de situation des lieux de l'intrigue et - certainement moins justifié - les bonnes adresses bruxelloises actuelles des deux auteurs (hôtels, restaurants, boutiques...) !

Rien ne nous dit si le second épisode des aventures de Thierry Laudacieux, La Mine de l'Etoile, ayant pour cadre le Congo belge et reconnaissons-le moins réussi que le premier, fera lui-aussi l'objet d'une nouvelle version. Quant à une éventuelle nouvelle aventure du personnage, le dessinateur Alain Goffin semble malheureusement avoir tiré un trait sur la ligne claire.

Portrait Thierry Laudacieux.jpg

La renaissance du Réseau Madou est à suivre sur Facebook avec de nombreux hommages graphiques d'autres dessinateurs et des informations sur cette recréation :

https://www.facebook.com/Le-Réseau-Madou-353956678302519/

Daniel Couvreur a proposé aux lecteurs du Soir une double page fort instructive avec interviews de Rivière et Goffin. Nous la reprenons ci-dessous :

Goffin_LESOIRdouble.pdf

Extrait du Soir

Une exposition est également annoncée à la Galerie Champaka Bruxelles courant mars.

 

Illustrations copyright Goffin, Rivière et Dargaud Benelux

Les commentaires sont fermés.