Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2016

SALE TEMPS POUR LA LIGNE CLAIRE

Ted Benoit Vers La Ligne Claire.jpg

Ted Benoit n'est plus. Et la ligne claire perd l'un des ses principaux chefs de file.

En effet, au même titre que Joost Swarte et Floc'h, Ted Benoit a joué un rôle majeur, dès la fin des années 1970, dans la redécouverte et le renouveau de ce style.

Vers la Ligne Claire (Humanoïdes Associés - 1981), véritable manifeste en bande dessinée au titre remarquablement trouvé, est un ouvrage d'une importance historique et capitale dans la refondation post-hergéenne de cette approche graphique et narrative.

Certes héritier et disciple d'Hergé avec un second degré affirmé - notamment dans les deux aventures de Ray Banana, Berceuse Electrique et Cité Lumière (Casterman - 1982 et 1986) - Ted Benoit le sera également de Jacobs, cette fois, dans le plus grand respect,  en signant, en collaboration avec Jean Van Hamme, la première reprise de Blake et Mortimer (deux albums dont le premier L'Affaire Francis Blake, en 1996, reconnu, jusqu'à ce jour, comme étant la plus réussie et la plus aboutie des nouvelles aventures de ces deux personnages).

Par ailleurs, il mettra son talent d'illustrateur au service de nombreux travaux graphiques (sérigraphies, publicités, dessins de presse...) avec une esthétique souvent marquée par des références et des archétypes de l'Amérique des années 1950. Il mettra également sa plume au service d'autres dessinateurs (Pierre Nedjar avec L'homme de nulle part chez Casterman en 1989, François Ayroles avec Playback chez Denoël graphic en 2004 et François Avril avec 160 Arpents, co-écrit avec Madeleine de Mille, bande dessinée malheureusement en sommeil, après une vingtaine de planches, et qui, nous l'espérons, pourra voir le jour sous une forme ou une autre).

Ces dernières années, Ted Benoit s'était plutôt éloigné de la ligne claire même si elle réapparaissait de temps en temps dans quelques illustrations. La couverture de Camera Obscura était à ce titre plus que parlante (ouvrage indispensable publié chez Champaka en 2013 et reprenant l’intégralité  ou la quasi-totalité d'ouvrages marquants dont Hôpital, Bingo Bongo, L’homme qui ne transpirait pas, C’était dans le journal, Vers La Ligne Claire avec des textes de l'artiste apportant un éclairage sur les étapes de sa carrière).

ted Benoit Vers la Ligne Claire et retour_couv.jpg

La philosophie dans la piscine, son dernier ouvrage édité en 2014 par la Boîte à Bulles - recueil des planches de Ray Banana publiées sur le blog éponyme qu'il animait - attestait de cet état d'esprit (cf. notre entretien avec l’auteur sur ces pages) en proposant un style au bic, plus lâché, plus spontané. Cette inflexion dans son approche de la bande dessinée, pour partie liée à un problème avec sa main gauche, pouvait être également assimilée à une volonté de ne pas se répéter et d’œuvrer de manière plus spontanée et plus libre, avec l’esprit underground de ses premières créations.

Derrière un homme discret, c'est une figure marquante de la bande dessinée qui nous quitte.
 
Toutes nos condoléances à Madeleine de Mille et toute sa famille.
 
Illustrations copyright Ted Benoit

Écrire un commentaire