Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2014

QUAND LA LIGNE CLAIRE SE MONTRE TRANSGRESSIVE

Pour ceux qui penseraient encore que la ligne claire se limite à des récits naïfs et gentillets, nous vous proposons une petite sélection de bandes dessinées publiées ces derniers mois et ayant pour point commun de combiner un dessin d'inspiration klare lijn et une liberté de ton plus ou moins affirmée.

Couverture Peter Pankj.pg.jpg

- L'intégrale Peter Pank par Max aux éditions Rackam

Cette nouvelle édition nous propose de redécouvrir une oeuvre majeure de la carrière de l'espagnol Max. Peter Pank est une parodie libertaire et acide du Peter Pan de Disney publiée au début des années 80. Quel plaisir de retrouver cet univers décapant de punks déjantés, de rockers excités, de sirènes nymphomanes et de peaux-rouges toxicomanes ! Cette belle réédition reprend l'intégralité des planches publiées dans la revue El Vibora avec des couleurs restaurées et des traductions plus fidèles à la version originale. Elle présente également des inédits autour du personnage de Peter Pank (couvertures, affiches,...). Nous ne saurions que trop vous recommander ce mélange résolument détonnant de dessin ligne claire et d'esprit movida. 

Plus d'infos sur le site de l'éditeur.

Jardin_Émile_couv.jpg

- Le jardin secret d'Emile Bravo aux Requins Marteaux

Si une forme de regard critique sur notre société traverse l'ensemble des créations d'Emile Bravo, y compris dans ses ouvrages pour la jeunesse, ce recueil d'histoires courtes publiées ici ou là, au fil des ans, propose de passer à degré supérieur de causticité et de mordant. A titre d'exemple, on y trouvera un pastiche dérangeant de Blake et Mortimer, rebaptisés pour l'occasion Swartz et Totenheimer. Un sommet de férocité ! Le reste de l'ouvrage est à l'avenant : intelligent et décapant ! A lire absolument.

Plus d'infos et quelques planches sur le site de l'éditeur.

couverture Terreur sur Saigon.jpg

- Terreur sur Saigon de Devig (dessins) et Geluck (scénario) chez Casterman

Ce troisième volet des aventures de Scott Leblanc, héros très crétin, et de son compère, l'impétueux professeur Moleskine, nous mène du Paris agité par les événements de Mai 68 au Saigon assailli par les troupes du Viêt-Cong sur fond de trame d'espionnage. On sent bien la volonté des auteurs de combiner l'utilisation d'un dessin ligne claire très rétro avec un propos qui rompt avec la tonalité des bandes dessinées franco-belges des années 50 et 60. Le résultat n'est qu'en partie réussi. Certes, l'album est assez drôle mais un peu plus d'impertinence et de férocité aurait certainement servi ce récit. Pas assez caustique, M. Geluck ! Il aurait fallu prendre une bonne dose de Peter Pank avant d'attaquer cette bande dessinée.

Plus d'infos et quelques planches sur le site de l'éditeur

Les commentaires sont fermés.