Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2013

LA LIGNE CLAIRE DE FRANQUIN

Couverture Pirates du Silence VO.jpeg

Les éditions Marsu Productions viennent de rééditer Les pirates du silence dans leur collection "L'intégrale version originale" qui propose une reproduction des planches d'André Franquin, pour Spirou et Gaston, en original ou en fac similé, en format géant, à tirage limité (2000 exemplaires) et à prix relativement élevé (119 euros mais cela les vaut largement).

On y retrouve bien évidemment l'intégralité des planches des deux récits composant cet album majeur des aventures de Spirou et Fantasio, à la savoir La Quick Super et Les pirates du silence, publiés en 1955 et 1956 dans le Journal Spirou, mais aussi l'ensemble des éléments graphiques (illustrations, annonces, publicités,...) et rédactionnels qui les accompagnaient lors de cette première publication dans l'hebdomadaire de Marcinelle.

Cette nouvelle édition fait vraiment honneur à ces deux aventures qui correspondent à la période la plus ligne claire du dessinateur. Elle donne à voir tout le talent de Franquin, dix ans après ses débuts professionnels en bande dessinée. Un régal ! Chaque planche brille par ses qualités plastiques. Un graphisme tout bonnement épatant. Pour l'amateur de klare Lijn, c'est vraiment l'Age d'Or de Franquin qui se trouve ici magnifié.

L'épure graphique qui caractérise le style du Franquin de cette époque n'est pas sans rapport avec le volume dactivité que s'est imposé le dessinateur au milieu des années cinquante. En effet, en parallèle à la réalisation des aventures de Spirou et Fantasio et à ses autres engagements pour le journal Spirou, il doit fournir une planche hebdomadaire de Modeste et Pompon au journal Tintin (suite à une brouille passagère avec Dupuis). 

On peut d'ailleurs penser que cette situation l'a conduit à aller à l'essentiel dans son dessin et à rechercher l'expressivité maximale avec une économie de moyens.

Pour tenir le rythme, Franquin fera même appel aux talents de scénariste de Maurice Rosy et de décoriste de Will pour l'épisode Les pirates du silence, deux renforts de poids et de qualité.

Que ce soient les superbes décors et architectures de Will pour la ville futuriste d'Incognito-City, cadre de l'action des Pirates du silence, ceux de Franquin dans La Quick Super, le soin apporté à la représentation des véhicules et notamment aux belles américaines ou l'attention portée au mobilier, aux accessoires, aux vêtements des personnages, tout est ici signe de modernité. 

Le style qui se dégage de ces deux récits communique une joie de vivre et un bel optimisme. Il nous renvoie l'image d'une Belgique en plein rêve américain, confiante dans le progrès et les promesses des trentes glorieuses qui ne font que débuter. L'exposition Universelle de 1958 est toute proche.

Franquin, aidé de Will, développe une approche esthétique empreinte de sa passion pour le design dit international. A l'époque, on commençait à parler de style expo. Il faudra attendre Joost Swarte pour que l'appellation style atome caractérise cette approche de la bande dessinée de la deuxième moitié des années cinquante.

Comme l'indique justement le texte qui accompagne cette réédition, Les pirates du silence "ressemble à l'aboutissement d'une certaine ligne claire pratiquée par Franquin" et constitue "un maître étalon du style atome, puisque nombre de détails, dans les dessins, seront érigés en clichés de cette école".

Cette période de création ligne claire de Franquin aura un impact considérable sur des créateurs comme Chaland ou Serge Clerc qui sauront réinventer avec talent, dans leurs créations post modernes, le trait de génie du Franquin de cette époque.

Vous l'aurez compris, cette édition Marsu des Pirates du silence est indispensable à tout amateur de ligne claire et de style atome qui se respecte. Des moments de pure contemplation vous attendent ! 

Les prochaines semaines devraient apporter d'autres satisfactions aux amateurs de la période ligne claire de Franquin avec deux beaux ouvrages annoncés chez Dupuis :

- la version restaurée de La peur du bout du fil, court récit de Spirou et Fantasio réalisé en 1959, augmentée de dessins inédits et commentée par José-Louis Bocquet et Serge Honorez, avec la participation d'Isabelle Franquin, la fille de l'auteur. Cette réédition améliorée s'inscrit dans la foulée des nouvelles versions de Bravo les brothers et de La Foire aux gangsters déjà publiées par Dupuis suivant le même principe. L'approche éditoriale est voisine de celle de Marsu avec sa collection "L'intégrale version originale" sauf que le format de l'album est ici normal et le prix beaucoup plus abordable. Comment ces deux collections vont-elles à l'avenir cohabiter avec le rachat récent de Marsu Productions par Dupuis ? L'avenir nous le dira.

- un ouvrage intitulé Franquin et le design signé Augustin David, auteur d'une thèse universitaire sur le sujet, qui est annoncé comme richement documenté et illustré. On peut penser que le style atome dans Spirou comme dans Modeste et Pompon y aura une place de choix !

Illustration copyright Marsu et Franquin.

Les commentaires sont fermés.