Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2012

LE JEUNE ALBERT ET MONSIEUR HULOT

Si vous passez par Bruxelles d'ici la fin juillet, ne ratez pas deux expositions qui valent le détour !

Affiche-Hulot s'expose.jpg

La première intitulée Monsieur Hulot s'expose est consacrée aux créations du talentueux David Marveille et de ses amis autour du célèbre personnage de Jacques Tati.

Elle est visible au Centre d’Art de Rouge-Cloître jusqu'au 22 juillet 2012.

L'exposition rassemble des dessins originaux de David Merveille, une présentation de ses créations personnelles autour de Monsieur Hulot - Le Jacquot de Monsieur Hulot et Hello Monsieur Hulot publiés au Rouergue - mais aussi de travaux issus de l'exposition collective Tati & friends qu'il a coordonnée (déjà exposée à Bruxelles et à Paris et objet d'un catalogue publié au Rouergue).
 
Ces illustrations sont autant de transpositions réussies de l'univers de Tati, pas simplement des hommages respectueux mais aussi des revisitations de son univers sous un angle résolument contemporain. 
 

hulot_détail.jpg

Extrait de Hello Monsieur Hulot

copyright Merveille & Le Rouergue

 
Les illustrations de David Merveille sont souvent caractérisées par un style sans trait, constitué de masses très colorées. Pourtant on ressent dans son dessin l'influence très nette de la ligne claire avec un souci manifeste de lisibilité. Ses travaux préparatoires et croquis en attestent.
 
Merveille, un auteur ligne claire ? Assurément !
 
Pour celles et ceux qui n'auront pas la chance de visiter l'exposition, signalons qu'elle fait l'objet d'un beau catalogue coédité par les éditions du Rouergue et les éditions Racine.
 
Monsieur Hulot s’expose au Rouge-Cloître. Jusqu'au 22 juillet 2012
Ouvert du mardi au jeudi, de 14h00 à 17h00. Les week-ends de 14h00 à 18h00.
Centre d’art du Rouge-Cloître
4, Rue de Rouge-Cloître 1160 Bruxelles
+32 (0) 2 660 55 97
 

invit-Chaland-champaka.jpg

La seconde intitulée Les Grandes Cases du Jeune Albert est proposée à la galerie Champaka jusqu'au 28 juillet.

Après avoir célébré Freddy Lombard en 2010, Eric Verhoest ouvre les murs de sa galerie au Jeune Albert, autre célèbre personnage créé par Yves Chaland.

On pourra y admirer 27 planches originales en noir et blanc (dont 10 destinées à la vente) provenant de collections privées. Rappelons que rares sont les occasions de découvrir autant de planches du Jeune Albert. La dernière fois, c'était en 2008, lors des premières Rencontres Chaland de Nérac. 
 
A l'occasion de cette exposition, Champaka propose également des impressions artistiques en grand format de 8 cases mythiques de cette bande dessinée ainsi que des tirages en fac similé également en grand format de 3 de ses planches. Chacune de ces images fait l’objet d’un tirage limité à 7 exemplaires numérotés.

Chaland-JA-28-Cinéma Majestic-L (2).JPG

Impression grand format

copyright Chaland & Champaka

Cette initiative prouve s'il en était encore besoin que les cases de Chaland sont d'indéniables réussites picturales et que son trait résiste à l'agrandissement, signe d'une incroyable virtuosité et d'une patte d'artiste.
 
Par ailleurs, l'éditeur propose un dessin inédit d'Yves Chaland édité en sérigraphie. Intitulé La corrida du Jeune Albert, il est issu d'un projet collectif qui n'avait pas abouti à la fin des années 80. Toute une histoire à découvrir ici.

La corrida du Jeune Albert.jpg

La corrida du Jeune Albert

copyright Chaland & Champaka

Les Grandes Cases du Jeune Albert à la galerie Champaka. Jusqu'au 28 juillet 2012.
Ouvert lundi et mardi (sur rendez-vous au + 32 475 26 94 08), mercredi à samedi (de 11h00 à 18h30) et dimanche (de 10h30 à 13h30).
Galerie Champaka
Rue Ernest Allard, 27
Bruxelles 1000
Tel : +32 2 514 91 52 
Fax : +32 2 346 16 09
sablon@galeriechampaka.com 

10/06/2012

SAPIN REPORTER AU PAYS DES SOCIALOS

Couv Sapin.jpg

Campagne présidentielle, le dernier reportage en bande dessinée de Mathieu Sapin, paru le 22 mai, soit quelques jours à peine après l'élection de François Hollande à la présidence de la République, nous propose de vivre de l'intérieur les mois de campagne du candidat socialiste de son investiture, à la fin des primaires du PS, jusqu'au 6 mai, date de sa victoire.

Si l'album se lit avec plaisir et dévoile les coulisses de cette aventure politique, on peut regretter un manque de mordant et de causticité du dessinateur à l'égard de François Hollande et de son équipe.

Planche 1 Sapin.jpg

C'est finalement une bande dessinée "normale" sur un candidat "normal". On aurait aimé un peu du cynisme et de la drôlerie de Blain et Lanzac dans Quai d'Orsay chez le même éditeur.
 
Mais on mesure aisément qu'il n'a pas pas été facile à Mathieu Sapin, qui se déclare d'entrée candide en politique, de se retrouver ainsi infiltré dans l'équipe du candidat Hollande pour suivre la bataille des présidentielles aux premières loges.
 
On perçoit bien qu'il n'a pas été le témoin de tout et qu'il a été contraint à une certaine retenue voire à une confidentialité par rapport à des événements ou des propos. 
 
Si le trait "nouvelle bande dessinée" de Sapin n'est pas ligne claire, le dessinateur nous réserve, au détour d'une planche, un agréable clin d'oeil à Hergé et à une célèbre planche de Tintin au pays des soviets sur la communication en politique et l'art du simulacre. Une référence de bon goût qui reste toujours d'actualité ! Rien que pour cela, son album se devait d'être chroniqué sur ces pages.

Planche 2 Sapin.jpg

Illustrations copyright Mathieu Sapin & Dargaud