Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/01/2010

JACQUES MARTIN ET LA LIGNE CLAIRE

Hergé Martin.JPG
Hergé et Jacques Martin

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès, ce 20 janvier 2010, à l'âge de 88 ans, de Jacques Martin, le créateur d'Alix et de Lefranc, ancien collaborateur des studios Hergé.

C'est bien évidemment une figure marquante de la bande dessinée franco-belge qui disparait. Mais contrairement à ce que peuvent dire les médias, ces derniers jours, nous ne saurions affirmer ici qu'un pilier de la ligne claire s'en est allé.

En effet, à nos yeux, seules ses bandes dessinées du milieu des années 1950, La Grande Menace, L'Ile Maudite, La Griffe Noire ou La Tiare d'Oribal, marquées par la forte influence du style jacobsien, méritent d'être rangées dans ce style graphique.

Après ces premiers albums au charme formel indéniable, le trait de Martin évoluera malheureusement vers un réalisme accru cherchant à s'émanciper de la ligne claire. Son dessin s'en éloignera progressivement pour aboutir finalement à un style pompeux et rigide caractérisé par un hiératisme dans la représentation des personnages, une saturation des décors et une surcharge de signes.

Ce style dit "martinien", par sa lourdeur et son académisme, se situe selon nous aux antipodes de la simplicité hergéenne de la bande dessinée. Il a pourtant réussi à faire école puisque de nombreux dessinateurs se sont inscrits dans sa continuité en collaborant aux multiples séries initiées par Jacques Martin, pour le meilleur et très souvent le pire, surtout depuis que ce dernier était frappé de graves problèmes de vue.

Tout en regrettant son évolution graphique vers une forme d'imagerie d'Epinal, nous ne pouvons que saluer la contribution de Jacques Martin à l'évolution de la bande dessinée notamment par l'introduction d'un propos plus adulte.

Il laisse à la ligne claire quelques oeuvres emblématiques et incontournables.

 

16:53 Publié dans Martin | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

"...un style pompeux et rigide caractérisé par un hiératisme dans la représentation des personnages...", ça fait penser à certaines critiques adressées naguère à Floc'h !

Écrit par : Le vigilant de la ligne claire | 26/01/2010

Les commentaires sont fermés.