Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/07/2009

LINEA CLARA (1)

La bande dessinée espagnole contemporaine déborde d’énergie et d'auteurs talentueux. Parmi ces artistes, on compte de nombreux adeptes de la ligne claire. Nous vous proposons un premier tour d’horizon d’ouvrages "linea clara" plus ou moins récents à découvrir absolument en français ou surtout en version orginale espagnole, la plupart des titres évoqués ici n'étant pas traduits.

Couverture rues de sables.jpg

Après le très remarqué Rides (Delcourt) qui lui a valu le grand prix de la bande dessinée 2008 en Espagne, Paco ROCA nous propose chez le même éditeur un nouvel ouvrage intitulé Les Rues de Sable. Après l’univers des personnes âgées et l’évocation de la maladie d’Alzheimer, l’auteur signe ici un récit surréaliste, onirique et fantastique qui n’est pas sans rappeler l’univers littéraire des maîtres sud-américains Jorge Luis BORGES, Julio CORTAZAR ou Antonio BIOY CASARES. L’histoire nous conte le parcours étrange d’un jeune homme perdu dans les dédales d’un vieux quartier de sa ville et qui n’en trouve pas la sortie. Cet étonnant récit recèle à chaque page son lot de surprises et de personnages attachants ou déroutants. On notera avec intérêt les références à l’univers d’HERGE et la ligne claire réaliste utilisée avec à propos pour servir au mieux cette histoire très originale. Paco ROCA confirme ici son talent de raconteur d’histoires et son statut d’auteur majeur de la nouvelle bande dessinée européenne.

Plus d'infos sur www.pacoroca.com et bientôt sur ces pages dans le cadre d'un entretien.

Couverture emotional world tour.jpg

Signalons que Paco ROCA s'est associé avec le dessinateur Miguel GALLARDO pour une bande dessinée autobographique intitulée Emotional World Tour publiée en Espagne chez Astiberri. Il s'agit d'un carnet de routes et de voyages des deux artistes relatant leurs déplacements des derniers mois pour la promotion de leurs albums respectifs, Rides pour Paco ROCA et Maria y yo pour Miguel GALLARDO. Ce dernier album très émouvant traite de l'autisme au travers de la relation de l'artiste avec sa fille. Il n'a pas à ce jour été traduit en français. Rides et Maria y yo ont valu à leurs auteurs d'être catalogués en Espagne comme les représentants d'une nouvelle bande dessinée dite sociale.

 
Como ser Gallardo.JPG

Puisque que j'ai le plaisir d'évoquer Miguel GALLARDO sur ces pages, je ne peux qu'inviter celles et ceux d'entre vous qui ne connaitraient pas cet artiste catalan de premier plan à se procurer d'urgence l'ouvrage Como ser Gallardo - Historietas e ilustraciones 1976-2006 publié en 2007 par le Centre d'expositions et d'Art Contemporain Casal Solleric. Ce livre de 240 pages présente l'impressionante carrière du dessinateur tant en bande dessinée qu'en illustration depuis ses débuts dans l'undergound barcelonais de la fin des années 1970. On relèvera l'influence de la ligne claire sur plusieurs de ses travaux. L'ouvrage doit être encore disponible auprès du Centre Casal Solleric via le mail suivant : solleric@sf.a-palma.es

Plus d'informations sur le blog de l'auteur : http://miguel-gallardo.blogspot.com

Couverture Bunuel.jpg

On peut s’étonner qu’aucun éditeur français ne se soit intéressé jusqu’à aujourd’hui à BUNUEL en el laberinto de las tortugas, la dernière bande dessinée de Fermin SOLIS publiée chez Astiberri. L'auteur espagnol déjà édité en France par Six pieds sous terre ou Le Potager Moderne nous propose de revenir sur le tournage du film de BUNUEL, Las Hurdes, tierra sin pan, un documentaire de 1933 très critiqué en son temps pour la vision misérable qu’il donnait d’une contrée espagnole reculée et de ses habitants. L’occasion pour le dessinateur de nous livrer une belle évocation du cinéaste en dévoilant ses obsessions, ses manies, son monde intérieur et son état d’esprit quand il réalisa ce film. Comme chez Paco ROCA, on retrouve ici des évocations oniriques qui donnent de la profondeur au récit. Servi par un blanc et noir maîtrisé et un style graphique de plus en plus affirmé, BUNUEL en el laberinto de las tortugas est une œuvre importante qui mérite d’être proposée au public francophone.

Plus d'informations sur le site de l'auteur : www.ferminsolis.com

Couverture Burbujas.JPG

Daniel TORRES change de registres. Avec Burbujas publié par Norma Editorial, l'auteur de Roco Vargas s’essaye au roman graphique en nous livrant un pavé de 280 planches de petit format. Le style graphique étonnera les amateurs du dessinateur. En effet, s’il reste d’inspiration ligne claire, le dessin est ici beaucoup plus lâché et nettement moins esthétique. L’histoire et le ton proposés tranchent également avec la science-fiction et le fantastique, terrains de prédilection de l’auteur jusqu'à présent. Nous sommes confrontés à l’intime, la crise existentielle d’un homme arrivé au milieu de sa vie et qui s’interroge sur le sens de celle-ci, son travail, sa famille… On sent que l’auteur a mis beaucoup de lui dans ce récit plutôt mélancolique. S’il est souvent à la limite des clichés du genre, l’auteur nous propose des dérivatifs graphiques pour nous éloigner du réel en convoquant dans ses planches poissons, animaux ou l'acteur Robert MITCHUM !

Sans être totalement réussie, cette première incursion de Daniel TORRES dans l'univers de la "graphic novel" montre à quel point l'artiste espagnol est soucieux de ne pas s'enfermer dans un genre et cherche à se renouveler au travers de différentes approches créatives qu'il s'agisse de bande dessinée, d'illustration, de dessin animé ou de peinture. Je ne peux qu'inviter les amateurs de l'artiste à se procurer l'ouvrage pour la jeunesse Journey to Planet Knowledge qu'il a illustré pour les éditions nord-américaines ThinkWork Press ainsi que le catalogue d'exposition BCN-NYC reprenant ses aquarelles autour des architectures de Barcelone et New York qui a été édité fin 2007 à 750 exemplaires signés par la galerie barcelonaise Montcada.

Pour plus d'infos sur :

- Burbujas, voir le site dédié : www.normaeditorial.com/burbujas/index.html

- Journey to planet knowledge, voir le site de l'éditeur : www.thinkandthrive.com/tw/news/story/5

- les aquarelles urbaines de Daniel TORRES, le site de la galerie Montcada : www.galeriamontcada.com/

hipnotopia couverture.jpg

Amateurs du génialissime MAX, précipitez vous si ce n'est déjà fait sur Hipnotopia, un très beau recueil d’illustrations publié l’an passé par Inrévès, à l’occasion d’une exposition organisée dans les Iles Baléares, lieu de résidence de l’artiste. Ce bel ouvrage prolonge utilement les recueils de travaux graphiques Chasseur de rêves (La Cupula 2003) et Sketchbook (Sins Entido 2005) en proposant des créations plus récentes du maître catalan.

Couverture Nazareto.jpg

Avec NAZARETO publié aux éditions Glénat Espagne, Alex FITO, autre artiste résidant aux Baléares, nous prouve que la ligne claire peut servir des propos très adultes et une critique féroce et acide de notre société. En effet, sa dernière bande dessinée servie par un dessin impeccable nous propose différentes histoires courtes mettant en scène Cristobal NAZARETO, un Christ des temps modernes, qui cherche en vain à faire le bonheur autour de lui dans une société bien cruelle marquée par l’ignominie, la perversion, le vice... L’auteur rend d’autant plus mal à l’aise le lecteur que son dessin plutôt enfantin, avec des allusions graphiques à l’univers d’Asterix, tranche radicalement avec l’humour très noir et corrosif de ses récits. Une rencontre étonnante que nous ne pouvons que conseiller aux plus âgés d’entre vous. Enfants s’abstenir !

Plus d'infos sur le site de l'auteur : www.alexfito.com

 

11/07/2009

L'ETE VANDERSTEEN

 

Cet été 2009, Willy VANDERSTEEN (1913-1990), maître flamand de la ligne claire, est à l'honneur à travers deux expositions complémentaires organisées dans le cadre de Bruxelles BD et la sortie d'un film d'animation mettant en scène Bob et Bobette, ses deux personnages les plus célèbres.

La première exposition bruxelloise a pour cadre La Maison de la BD. Elle couvre l'ensemble de l'oeuvre de l'artiste et rassemble des planches de différentes époques de sa carrière.

willyvandersteen_affiche musee jije.jpg

La seconde exposition organisée à l'Hôtel de Ville de Bruxelles est plus spécifiquement consacrée à la période la plus ligne claire du créateur de Bob et Bobette, celle qui vit l'artiste flamand rejoindre les Editions du Lombard et apporter plus de rigueur à ses créations à la demande expresse d'HERGE, directeur artistique du Journal Tintin.

willy vandersteen expo bruxelles.jpg

L'affiche de l'exposition L'épopée bruxelloise signée SWARTE

Entre 1949 et 1959, le dessinateur anversois va créer pour Tintin plusieurs chefs d'oeuvre de la ligne claire qu'il s'agisse des plus belles aventures de Bob et Bobette, des récits humoristiques mettant en scène l'espiègle Prince Riri ou bien de l'épopée de Thyl Ulenspieghel.

Il signe là ses oeuvres les plus marquantes avec un dessin particulièrement soigné et des scénarii plus élaborés. Les exigences de qualité exprimées par HERGE ont été clairement comprises et intégrées par VANDERSTEEN qui se montre moins fantasque, moins débridé et moins baroque que dans ses créations néerlandophones. Le créateur de Tintin saura le reconnaître en qualifiant son collègue flamand de BRUEGEL de la bande dessinée.

A l'occasion de ces deux expositions, ces bandes dessinées mythiques font l'objet d'une réédition fort opportune.

D'un côté, le quotidien belge Le Soir propose à ses lecteurs une réédition de la fameuse «collection bleue» réunissant 12 albums de Bob et Bobette et du Prince Riri.

willy vandersteen couverture beersel.jpg
 

De l'autre, le Lombard édite une version intégrale de Thyl Ulenspiegel dans sa collection millésimes. Publiée en deux parties dans le journal Tintin, cette bande dessinée évoque l'inquisition espagnole en Flandre au XVIème siècle et la fondation de Fort Amsterdam, l'actuelle New York.

willyvandersteen couverture thyl.jpg

On ne peut que regretter que Willy VANDERSTEEN ait cessé sa collaboration avec le journal Tintin. En effet, sa production ultérieure, impressionnante en quantité du fait de la multiplication de ses collaborateurs, s'est progressivement éloignée des exigences de qualité pour tendre vers une bande dessinée plus commerciale qui se poursuit encore aujourd'hui, l'auteur ayant souhaité que ses créations perdurent après sa disparition.

Côté salles obscures, ce mois de juillet 2009 sera également marqué par la sortie sur les écrans belges d'un film d'animation 3D autour de Bob et Bobette. Intitulé Les Diables du Texas, ce film est le premier d'une série de cinq que souhaite produire la firme Skyline Entertainement. Les premières images sont disponibles sur le site http://www.skyline-entertainment.be/suskeenwiske/affiche_... . A cette heure, nous n'avons pas d'informations sur sa diffusion en France.

willyvandersteen_affiche les diables du texas.jpg
 

Saluons ces différentes initiatives qui permettent de remettre en avant un créateur important de l'Histoire de la ligne claire pas assez reconnu à l'extérieur des terres néerlandophones.

Willy Vandersteen, l’épopée bruxelloise
Hôtel de Ville de Bruxelles
Jusqu'au 27 septembre 2009.

Exposition Willy Vandersteen
La Maison de la Bande Dessinée
Bd. de l’Impératrice 1 - Bruxelles
Jusqu'au 10 janvier 2010

Plus d'infos sur :

www.bruxellesbd.com

www.lesoir.be/services/minisites/_BobetBobette/index.php

willy vandersteen bruegel de la bd cover.jpgPour en savoir vraiment beaucoup plus sur l'auteur de Bob et Bobette, on peut utilement se procurer Willy VANDERSTEEN, le BRUEGEL de la bande dessinée, un ouvrage de référence signé Peter VAN HOOYDONCK publié par les éditions Standaard en 1994.