Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2009

RED MONKEY, UN TINTIN MODERNE

Avec The Red Monkey dans John Wesley Harding, son dernier ouvrage traduit en français à l'Association, l'auteur sud-africain Joe DALY nous livre une merveille de bande dessinée ligne claire à la fois classique dans sa forme et résolument contemporaine dans son ton.

Couverture John Westley Harding.jpg

Couverture française. Copyright Daly & L'Association

Que celles et ceux d'entre vous qui auraient été quelque peu désarçonnés par le contenu de son précédent album Scrublands - publié en 2007 à l'Association - se rassurent. Avec John Wesley Harding, Joe DALY propose une bande dessinée nettement moins underground et psychédélique sans se départir pour autant de son penchant pour l'absurde, la fantaisie et l'humour. Il ne faut d'ailleurs surtout pas se fier à la couverture de la version française qui ne correspond pas véritablement au contenu de l'ouvrage.

On sent très nettement l'influence d'HERGE et de la bande dessinée franco-belge dans le travail de DALY. On ne se situe pas ici dans le registre des parodies caustiques de son confrère Joe DOG autour de Tintin au Congo mais bel et bien dans le clin d'oeil respectueux à l'univers hergéen. A titre d'exemple, on ne s'étonnera pas de découvrir le masque des Joyeux Turlurons de Tintin et le Picaros sur le visage d'un des protagonistes du récit comme si cet attribut collait totalement à l'univers de Joe DALY.

L'auteur reprend ici les bases de la narration ligne claire et lui insuffle une bonne dose de modernité avec une touche très actuelle.

Planche Red Monkey.JPG

Planche extraite de la V.O. de John Wesley Harding

L'histoire est solidement construite, palpitante, pleine de rebondissements, de fausses pistes, de mystère tout en étant délirante à souhait. Il y est question de recherche de rongeur, d'asséchement de marais, de projets immobiliers... Derrière le côté farfelu du récit, Joe DALY n'en évoque pas moins des thèmes de préoccupation qui lui sont manifestement chers comme la défense de l'environnement. L'auteur sait se montrer à sa manière engagé et critique tout en s'éloignant très nettement des discours et traitements radicaux de ses collègues Joe DOG et Conrad BOTES, les initiateurs du collectif sud-africain Bitterkomix.

Les dialogues sont très vivants et parfois très crus mais cela ne dessert en rien le déroulement de l'aventure proposée. Bien au contraire, ils contribuent à l'extrême fraicheur de l'ensemble et alimentent l'hilarité car on rit beaucoup en lisant John Wesley Harding !

Planche Red Monkey 2.JPG

Planche extraite de la V.O. de John Wesley Harding

Les personnages sont vraiment excellents. Red Monkey, le héros principal à la chevelure rousse et aux pieds de quadrumane - d'où son nom - est accompagné dans cette aventure d'un comparse excessivement cool et d'un étonnant détective qui vaut à lui seul le détour !

Le dessin ligne claire de Joe DALY est vraiment très efficace. Il est servi par un beau travail de mise en couleurs qui sait rendre les atmosphères très perceptibles. Certaines planches dégagent un charme indéfinissable.

En résumé, John Wesley Harding constitue une belle surprise de ce début d'année. Un grand coup de frais dans notre bonne vieille ligne claire que nous ne saurions que trop vous conseiller.

Quel plaisir de constater qu'en 2009, à l'autre bout de la planète, l'oeuvre d'HERGE alimente encore et toujours la création de jeunes auteurs qui régénèrent leur travail aux sources de la ligne claire en la revisitant avec leur propre culture, leur originalité, leur modernité et leur talent. Klare lijn forever !

red-monkey-double-happiness-book-joe-daly-paperback-cover-art.jpg

Couverture de la version US de John Westley Harding à paraître chez Fantagraphics

Pour en savoir plus sur la bande dessinée sud-africaine, vous pouvez écouter la conférence organisée par la Bibliothèque Publique d'Information du centre Pompidou au lendemain du Festival de la bande dessinée d’Angoulême avec Karlien de Villiers, Joe Daly, Joe Dog et Conrad Botes, tous impliqués dans le collectif d’auteurs qui anime, en Afrique du Sud, la revue "Bitterkomix" : http://archives-sonores.bpi.fr

Avant John Wesley Harding, Joe Daly avait publié un autre album du Red Monkey intitulé The leaking cello case chez Juta and Company Limited en 2003. Le trait ligne claire y était beaucoup moins pur. On peut en voir des extraits sur http://books.google.fr.

07:51 Publié dans Daly | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Très intéressant. On peut voir également une case très proche de "Vol 714 pour Sydney". Voir en bas de cette page : http://www.foxylounge.com/drnz/article/joe-daly-the-red-monkey-dans-john

Écrit par : DrNz | 12/12/2009

Les commentaires sont fermés.