Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2007

RAPIDE BLANC, UNE OEUVRE MAJEURE

medium_rapide_blanc.jpg


Qu'il me soit permis ici de saluer "Rapide Blanc", le deuxième ouvrage du graphiste québécois Pascal BLANCHET aux éditions de la Pastèque. Certes, ce n'est pas vraiment de la ligne claire mais c'est une telle merveille à regarder, feuilleter, savourer et contempler, une telle réussite tant graphique que narrative que je ne peux m'empêcher d'y consacrer ces quelques lignes.

medium_rapide_blanc_2.jpg


A l'instar du DAVODEAU des "Mauvaises gens", BLANCHET nous conte une aventure industrielle et sociale véridique, celle d'un barrage hydro-électrique situé dans le nord du Québec et du village créé à partir de rien, au mileu de nulle part, pour loger les employés dudit barrage et leurs familles.

L'auteur dépeint avec délicatesse et nostalgie mais aussi humour et fantaisie la vie de cet outil industriel et de la communauté qui lui est liée, sur près d'un demi-siècle, de la genèse du projet dans les années 1920 à l'abandon du site au début des années 1970.

medium_rapide_blanc_3.jpg


Là où DAVODEAU utilise un dessin laché accompagné de nombreux textes, BLANCHET privilégie l'esthétique et l'économie de moyens. Comme quoi la bande dessinée de reportage peut aussi fort bien s'accommoder d'un traitement graphique très stylisé et particulièrement soigné.

Son dessin est un pur ravissement. Précis, gracieux, époustouflant de maîtrise, il évoque l'art déco, le design industriel mais aussi l'illustration publicitaire des années 1950. Une pure beauté de trait et de mise en page servie par une impression en deux couleurs. Il y a du SETH chez BLANCHET. Du Raymond LOEWY aussi.

Soucieux d'immerger encore plus son lecteur dans l'ambiance du récit, l'auteur propose même une liste de pièces musicales pour accompagner les différents chapitres. C'est dire le souci de la perfection qui l'habite.

medium_la_fugue.jpgUn ouvrage à mi-chemin entre la bande dessinée et le livre d'illustration qui confirme après "la Fugue"*, sa première création également publiée aux éditions de la Pastéque, tout le talent de Pascal BLANCHET, jeune illustateur de 26 ans mais aussi la vitalité de la nouvelle bande dessinée québecoise.

*LA FUGUE a remporté le prix Bédélys 2005 du meilleur album de l'année, remis par l'Association des libraires du Québec.

Illustrations copyright Pascal BLANCHET & Les éditions de la Pastèque

18:00 Publié dans Blanchet | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.