Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2006

HOMMAGE A RENE STERNE

medium_photo_rene_sterne.2.jpg

La ligne claire est en deuil.

C'est avec énormément de tristesse que j'ai appris le décès brutal du dessinateur René STERNE, ce 15 novembre, dans les Caraïbes où il résidait depuis une quinzaine d'années, avec sa compagne, la dessinatrice Chantal de SPIEGELEER. Il n'avait que 54 ans.

René STERNE est bien connu des amateurs de ligne claire pour sa série ADLER aux éditions du Lombard. Il travaillait actuellement avec Jean VAN HAMME sur LA MALEDICTION DES TRENTE DENIERS, une nouvelle aventure de BLAKE ET MORTIMER qui lui tenait particulièrement à coeur.

J'avais eu l'occasion d'échanger avec René STERNE à plusieurs reprises. J'en garderai le souvenir d'un homme simple, courtois, passionné dans tout ce qu'il entreprenait et d'un grand perfectionnisme. A chaque fois, il avait fait preuve à mon endroit d'une grande amabilité et d'une grande simplicité.

La première fois, lors de la parution de la première aventure d'ADLER, L'AVION DU NANGA en 1987, l'adolescent que j'étais alors le questionnait sur son appartenance à la ligne claire. Il me répondait dans une lettre manuscrite très chaleureuse :

"Ma position vis-à-vis de la ligne claire ? J'ai du mal à répondre à ce genre de question. Je ne sais pas si j'appartiens à telle ou telle école, à tel ou tel genre. C'est, je crois, à vous, au public, de me classifier. Je ne cherche en tout cas pas à appartenir ou à rénover quoi que ce soit. Je dessine comme j'aime. C'est tout. Comprenez-moi : je n'ai pas d'intention dans ce métier. J'ai des envies, tout simplement. Mes influences sont multiples et mon univers m'appartient intimement. Il est fait d'expériences vécues, de récits lus, de films vus et d'imagination pure. Je crois aussi qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions trop hâtives. J'aime beaucoup la ligne claire. C'est une grammaire très rigoureuse. La transgresser, est-ce la rénover ?...
Très amicalement." René Sterne


La dernière fois, lors d'un échange de mails au mois d'octobre, alors que je le questionnais sur l'avancement de sa reprise de BLAKE ET MORTIMER, il m'avait répondu toujours aussi chaleureusement :

"Au risque de vous décevoir, je n'ai pas encore terminé ce premier volume. J'en suis aux deux tiers encrés. En un an et demi. Faites le calcul. La fin est proche.

Je profite nez en moins de l'occasion que vous me donnez pour mettre quelques petites choses au point.
Sans vouloir donner l'impression de me justifier, je tiens toutefois à m'expliquer quelque peu sur le temps qui passe. Temps qui passe et que je me refuse à appeler "retard". Le monde souffre d'aller trop vite. Je refuse de participer à cette course en avant qui gâte tout. Si tout fout le camp, ce ne sera pas par moi. Je ne sacrifierai pas Blake et Mortimer sur cet autel-là.

J'ai juste envie que vous sachiez comment j'ai abordé le travail. Comme vous l'imaginez, j'ai dû entrer en "Jacobsitude", bien que mon test ait été déjà fort satisfaisant, il me fallait prendre le style de l'intérieur, le faire mien tout en y ajoutant ce 'je ne sais quoi ' de plus qui le distingue à la fois du style initial ainsi que ceux de mes prédécesseurs. Et ça, c'est du boulot, je vous l'assure.

Ajoutez à cela que j'ai travaillé sur le calibrage du texte et sur la documentation des deux volumes ( plus ou moins 12000 images réalisées personnellement, collectées dans des livres ou sur internet ou dans ma collection privée de revues anciennes...). Ça aussi, rontudjûûûû, c'est aussi beaucoup de boulot. Et le boulot, c'est du temps...

Vous savez, je préfère de loin décevoir dans les délais que dans l'album. Un retard est très très vite oublié. Un album raté reste, malheureusement, et se fait très difficilement oublier. Encore moins pardonner. J'aime le travail bien fait ce qui est une tendance plutôt requise à ce genre d'exercice. Le style d'Edgar s'accorde mal avec l'approximation ou le travail bâclé. Il a besoin de temps et de beaucoup de soin. Edgar mettait du temps, c'est donc un minimum que je lui en consacre aussi.

Je suis plutôt perfectionniste, ce qui n'arrange pas les choses du public. Mais je crois que l'Éditeur a compris ma démarche et me soutient à 100 %. Il a donc demandé à Juillard de faire l'intérim avec Yves Sente, le temps que je boucle ce premier tome et que j'entame bien le deuxième afin qu'il n'y ait pas trop de temps d'intervalle entre ces deux tomes.

Sachez aussi que je tiens à respecter l'oeuvre en la serrant au plus près sans pour autant copier servilement.
Je veux être le "...gardien du style et non son esclave..." (Myake). Je veux offrir du "Blake et Mortimer" comme j'aimerais en lire, tout simplement. Et, cerise sur le gâteau, j'espère simplement que mes goûts rencontreront ceux du public...

Je vous enjoins de visiter mon site personnel sur lequel j'ai mis quelques images déjà réalisées. Ce soir, je vais y rajouter quelques encrages récemment réalisés pour vous donner une petite idée de mon travail.

http://www.rene-sterne.com

Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à Blake et Mortimer. J'espère ne pas vous décevoir et vous offrir, ainsi, un album que vous aurez plaisir à lire et à relire. Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien à vous... "Amiclairement vôtre" (là je vous pompe...)" René STERNE


Avec sa disparition, la lecture de ces propos est très émouvante. Le temps évoqué par René STERNE nous joue malheureusement de bien mauvais tours. Comme le regretté Yves CHALAND, il est parti beaucoup trop tôt.

C'est profondément attristé par cette disparition que j'adresse mes condoléances et mes pensées amicales à sa compagne et à ses proches.

photo copyright rene-sterne.com

18:31 Publié dans Sterne | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

merde !
il n'y a pas d'autre mot....
TCHAO rené, que les cieux te soient cléments....
j'aurait aimé te connaître et délirer....
tu as continué un court instant à nous faire rêver....
"la vie est un court instant"

mais MODIGLIANI ne l'avait il pas dit : "ton devoir est de sauver ton rêve" ....
tu as sauvé le tien et celui des autres c'est encore mieux...

Écrit par : piston annulaire tri lobique | 28/11/2006

Les commentaires sont fermés.