Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2006

PLANETE IMMOBILE ET TROISIEME OEIL

Amateurs de science-fiction typée années 1950, je ne saurais que trop vous recommander une plongée dans les aventures de Benjamin JAMET publiées par les éditions CARABAS. Vous y découvrirez le talent de DAVE, un auteur adepte du noir et blanc au trait sobre, élégant et dynamique. Nous l'avons interrogé à l'occasion de la parution du deuxième volume de cette série qui vaut le détour.

KLI : La lecture de vos ouvrages "le 3ème Oeil" et "Planète immobile" nous plonge dans un univers aux références multiples qu'il s'agisse de cinéma - on pense à "Flash Gordon", "Planète interdite", "Alphaville", "Plan 9 from Outer Space"... - de pulps, de comics des années 1950 mais aussi de classiques de la bande dessinée franco-belge - Tintin, Blake et Mortimer... - ou de bandes dessinées de la ligne claire des années 1980 comme celles de la collection Atomium de Magic Strip. Avec cette série, quels buts poursuivez vous ? Rendre hommage ? Imiter, pasticher, parodier, détourner ? Remettre au goût du jour une certaine forme de bande dessinée de science-fiction ? Faire du rétro voire du vieillot ?

DAVE : Les références que vous citez sont exactes. Ce sont les strips américains d'Alex RAYMOND, de Frank ROBBINS ou de Milton CANIFF qui m'ont fait aimer la bande dessinée. Il n'y a pas d'autre but dans mon travail que de me faire plaisir et de raconter des histoires sans aucun souci de réalisme comme le faisaient les auteurs de cette époque. Je dessine et je raconte mes histoires sans me soucier de l'air du temps ou des modes graphiques et scénaristiques.

KLI : Votre style n'est pas sans rappeler les premières périodes "ligne claire" de serge CLERC ou Yves CHALAND avec des albums aussi mythiques que "Sam Bronx et les robots" ou bien "Captivant". Est-ce que vous assumez cette filiation ? Vous sentez-vous "ligne claire" dans l'esprit et la forme ?

DAVE : On m'a plusieurs fois évoqué une parenté avec CHALAND ou CLERC. Outre qu'ils demeurent des auteurs auxquels je n'aurais pas la prétention de me comparer, ils n'ont jamais à proprement parler inspiré mon travail ou alors ce fut bien inconsciemment. Je me reconnais plus dans des auteurs comme BERNET, TRILLO ou MIGNOLA. Je ne renie pas pour autant la ligne claire qui a baigné mon enfance et que je continue à beaucoup aimer.

KLI : Si vous vous inscrivez résolument dans des créations du passé, on note cependant, dans le même temps, une perméabilité à des oeuvres contemporaines. Par exemple, je vous sens proche de l'univers d'un Frédérik PEETERS dans "Lupus". Est-ce que c'est exact ?

DAVE : Je connais mal "Lupus". J'ai feuilleté les albums mais je ne les ai pas lu. Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai globalement apprécié son dessin. Dans les albums contemporains, j'ai une préférence pour les séries "Fog", "Circus" ou "7 secondes" par exemple.

medium_bjamet_planche.jpgKLI : Vous semblez fasciné par les années 1950 ? Pourquoi cet univers et cette période ? Etes vous un nostalgique d'un passé révolu ? Est-ce que c'est le plaisir de dessiner une esthétique générale (voitures, costumes, architectures...) ? Est-ce que le monde moderne vous déplaît ?

DAVE : Le monde moderne ne me déplaît pas, il m'ennuie. Il ne me fait pas rêver. Alors c'est vrai que je préfère un passé de carte postale qui ne correspond à aucune réalité mais qu'on peut façonner à l'envie et réinventer. Par ailleurs je voulais que le côté fantastique de mon histoire "le 3e Oeil" s'inscrive dans la réalité. Qu'on y glisse progressivement. Je me fais une idée des années 1950 qui est celle des vieux films que vous citiez où les soucoupes volantes sont un phénomène acquis et où les petits gris nous entourent. C'est vrai aussi que je préfère les vieilles buick aux twingo et les constellations aux 747.

KLI : Pourquoi autant de temps passé entre le premier album et celui-ci ? Est-ce que la bande dessinée est votre seule occupation ?

DAVE : La bande dessinée n'est pas mon travail. Je suis graphiste. Hé oui, je me suis prostitué dans la pub! Je dessine par plaisir. "Le 3e Oeil" n'était pas destiné à être publié. Pour dire la vérité, j'étais même plutôt réticent à ce qu'il le soit. Disons que je me suis laissé convaincre. Vous admettrez quand même avec moi que j'ai encore beaucoup de progrès à faire et qu'il était légitime de ma part d'hésiter à livrer au public un travail aussi perfectible. Le temps qu s'est écoulé entre les deux publications, c'est juste le hasard des rencontres.

KLI : Votre premier album a été auto-édité sous le label "esprit complice". J'imagine que cela était lié à des refus de plusieurs éditeurs. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ? Par la suite, qu'est-ce qui a fait que Carabas s'est intéressé à votre série ?

DAVE : La première édition "esprit complice" n'est pas une auto-édition. Ce sont les gens qui m'entourent dans mon travail qui ont souhaité que soit édité cet album. C'était en quelque sorte un beau cadeau qui m'était fait. Le hasard a voulu qu'un exemplaire arrive entre les mains de Carabas, qu'il leur plaise et qu'il s'inscrive dans la collection Réservoir qu'ils souhaitaient lancer. J'ai accepté que Carabas me publie car nous partageons la même conception de la bande dessinée, qu'ils ont un respect total pour leurs auteurs et leur travail. En l'occurrence ils me laissent une liberté totale dans ce que je fait. J'ai déjà un travail fait de contraintes, je ne voulais pas qu'il en soit de même avec la bande dessinée. Carabas m'a offert le plaisir d'être publié tout en respectant cette volonté.

KLI : Comme lecteur de BD, quel est votre dernier coup de coeur ligne claire ? Pour quelles raisons ?

DAVE : Je ne sais pas si vous considérez BONIN comme s'inscrivant dans la ligne claire, mais si c'est le cas, alors c'est lui que je choisirai. Je trouve son dessin à la fois classique et très personnel. Ses cadrages sont très cinématographiques et son ambiance XIXème siècle parfaitement restituée.

KLI : Quelle est la bande dessinée ligne claire que vous garderiez si vous ne deviez en conserver qu'une seule ?

DAVE : Si je devais n'en conserver qu'une, alors je choisirai sans hésiter "Coke en stock" d'HERGE. Mais si vous me permettez un deuxième album, j'aimerai garder un "Torpedo". BERNET est sans nul doute le dessinateur que j'admire le plus.

KLI : Nous savons que le troisième volume de votre série marquera le retour de vos héros sur Terre et nous donnera donc l'occasion de retrouver l'ambiance et l'atmosphère du 3ème oeil. Combien de temps faudra t-il patienter pour découvrir cette nouvelle aventure de Benjamin Jamet ?

DAVE : Pour savoir quand le tome 3 sortira, il faut poser la question à l'éditeur. Les publications se font au coup par coup et je ne sais pas à l'avance si Carabas souhaitera éditer la suite. KLI : A part cette série, comptez-vous développer vous d'autres projets ? DAVE : Pour l'instant j'écris et je dessine en plus de mon travail, c'est à dire la nuit. Je n'ai donc plus beaucoup de temps pour envisager d'autres projets. De toute façon, je me suis attaché à mes personnages et je souhaiterai passer encore un peu de temps avec eux. Je me suis efforcé de créer un univers qui mélange plusieurs genres et qui me permet une grande liberté de scénario. Je pense que j'ai encore un peu de temps devant moi avant de m'en lasser.

Commentaires

bonjour,
vous me demandiez il y à quelques mois ce qu'il en était de la suite des aventures de Benjamin Jamet. Rien au programme.
Par contre le 1er album d'une nouvelle série est en ce moment chez l'imprimeur. La série se nomme "le siecle de Ben". Elle mêle fantastique et policier et retrace l'étrange traversée du 20e siècle par Benjamin Lasserre que le destin semble inexorablement vouloir contrarier.
J'ai malheureusement perdu votre contact mail. N'hésitez pas à m'écrire si vous souhaitez plus d'information. Merci encore pour l'intérêt que vous portez à mon travail.
Cordialement, Dave.

Écrit par : DAVE | 15/06/2011

Les commentaires sont fermés.