Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2006

ANDI WATSON, LE DUPUY-BERBERIAN ANGLAIS ?

Un grand merci à Serge Ewenczyk, responsable des jeunes éditions çà-et-là, qui permet enfin au public français de découvrir une nouvelle bande dessinée de l'auteur anglais Andi WATSON. Après "Breakfast after noon" publié en 2002 dans la collection Écritures de Casterman, voici enfin traduit en français le roman graphique "Slow News Day" dont l'édition originale remonte à 2002...

Avec "Slow News Day", on retrouve avec plaisir un style graphique voisin de celui de Dupuy-Berbérian. Pour ce qui est du récit, WATSON nous propose une nouvelle plongée dans la société britannique. Alors que "Breakfast after noon" dépeignait, sans misérabilisme, le drame de la perte de l'emploi à travers le portrait d'un jeune couple victime de licenciements, "Slow News day" nous fait découvrir une jeune américaine, diplomée en journalisme, qui débarque en Angleterre, pour faire un stage dans le journal d'une petite ville de province. Autant dire qu'il y a du choc de cultures dans l'air !

Même si ses récits ont pour cadre l'Angleterre, WATSON nous propose des histoires véritablement universelles, décrivant avec talent la complexité des relations humaines. Ce n'est jamais mélo, ce n'est jamais cynique, juste dans le bon ton pour permettre au lecteur de pénétrer l'intimité et la psychologie des personnages. De bien beaux récits en noir et blanc servis par un scénario intelligent et un dessin élégant ! A découvrir absolument !

Jeune créateur, Andi WATSON a débuté dans le jeu vidéo et le dessin animé avant de se consacrer à la bande dessinée à partir de 1993. Depuis, il partage son temps entre, d'un côté, des travaux "mainstream" pour Marvel, DC et Dark Horse et, de l'autre, des "graphic novels". Vous trouverez l'adresse de son site web dans les liens ci-contre.

Heureuse nouvelle : les éditions çà-et-là, comptent publier deux nouveaux ouvrages d'Andi Watson cette année:

- "Ruptures" (dont le titre original est Dumped) a été publié en 2002 par Oni Press aux Etats-Unis. Il s'agit d'une "nouvelle" de 56 pages ayant pour thème les relations sentimentales compliquées entre deux jeunes adultes. Ce titre sortira en mai en France.

- "Little Star", qui est une série de 6 épisodes (en cours de publication chez Oni Press) dont le recueil de 144 pages sortira en avril aux Etats-Unis et en septembre en France. Little Star décrit les joies et les peines d'un jeune couple avec enfant en bas âge (une petite fille de 4 ans).

Pour plus d'informations sur ce programme éditorial et les dédicaces françaises de Mister WATSON, rendez-vous sur le site internet des éditions çà-et-là (lien ci-contre).

Enfin, vous pouvez trouver un entretien avec Andi WATSON sur www.du9.org.

23/01/2006

AUTOUR D'EDGAR P. JACOBS

60 ans après leurs débuts dans le n°1 du journal «Tintin», le Maître du Bois des Pauvres et ses personnages fascinent toujours et font l'actualité. La preuve avec ces quelques brèves :

- Une exposition consacrée à Blake et Mortimer et plus particulièrement au "Mystère de la Grande Pyramide", l'album le plus ligne claire de la série, se tient au Carré Sainte Anne de Montpellier jusqu'au 16 février 2006. Elle bénéficie du soutien de la fondation JACOBS. pour plus d'infos :
www.montpellier.fr


- Un documentaire inédit consacré à Edgar P. JACOBS sera diffusé sur France 5 ce vendredi 27 janvier à 20:55 (câble, satellite et TNT) et ce dimanche 29 janvier à 08:50 (hertzien et TNT). Ecrit et réalisé par Francis GILLERY, il fera intervenir de nombreux acteurs de la ligne claire dont François RIVIERE, Didier PASAMONIK, Jacques MARTIN, Ted BENOIT... A ne pas rater !

- Dans le cadre de son soixantenaire, le Lombard a décidé de rééditer chaque mois, de janvier à décembre 2006, un album reprenant les 2 ou 3 premiers titres de 12 "classiques" de son catalogue. Ce programme éditorial débute avec "Le Secret de l'Espadon", première aventure de Blake et Mortimer et premier album paru sous le label des Editions du Lombard. Sans que l’on puisse parler de fac-similé, un soin particulier a été apporté à cette publication à tirage limité. Pour plus d'infos :
www.lelombard.com

- Sur le modèle des "Amis d’HERGE", une nouvelle association "Les Amis de JACOBS" vient de se créer pour les amateurs de son oeuvre. L'association envisage d’organiser des correspondances et des rencontres et, si le nombre d’adhérents est suffisant, d’éditer un magazine consacré à JACOBS. L’inscription annuelle est fixée à 25 euros. Pour plus d'infos, on peut contacter l’association à l’adresse suivante : 67 bis rue Hergé, 16000 Angoulême. Tél : 05 45 38 32 73. Mail : amisdejacobs@elie.org

Pour ceux qui aiment JACOBS, un coup de coeur personnel pour un ouvrage petit par la taille mais fort attachant reprenant des entretiens réalisés par François RIVIERE, le tout servi par de bien belles illustrations de STANISLAS. Intitulé "Edgar P. JACOBS ou les Entretiens du Bois des Pauvres", ce livre édité en 2000 par les éditions du Carabe doit encore pouvoir se trouver assez facilement. Site de l'éditeur : www.carabe.fr

18/01/2006

RAMPOKAN , UNE OEUVRE MAJEURE

Qu'il me soit permis de revenir sur un roman graphique marquant de la ligne claire contemporaine : RAMPOKAN du dessinateur et illustrateur néerlandais Peter VAN DONGEN.

En effet, JAVA et CELEBES, les deux parties de ce récit constituent à mes yeux l’une des plus belles réussites de la bande dessinée « klare lijn » de ces dernières années par leur scénario ambitieux et parfaitement maîtrisé et par leur dessin d'une rigueur et d’une précision extrêmes. Pouvait-il en être autrement quand on sait que Joost SWARTE a favorisé la sortie de ce livre aux Pays-Bas ? Un tel patronage est à coup sur un gage de qualité.

Avec son trait clair et sa bichromie sépia, RAMPOKAN nous fait rentrer de plein pied dans l'atmosphère électrique de l’Indonésie de l’après seconde guerre mondiale, en pleine confrontation entre soldats coloniaux néerlandais et indépendantistes indonésiens, les "rampokkers" (en indonésien, «Rampokan» signifie pillage ou terrorisme). A travers le destin d'un jeune homme, né en Indonésie de parents néerlandais, qui retourne dans son pays natal comme appelé dans le corps expéditionnaire hollandais, l'auteur nous propose une réflexion particulièrement intelligente sur la décolonisation. En effet, il sait nous faire partager les contradictions, les doutes et les incertudes d'un homme tiraillé entre l'amour de son pays natal, ses souvenirs d'enfance et le service d'une armée coloniale persécutant ses compatriotes.

VAN DONGEN, sans manichéisme aucun, dépeint les motivations et les engagements de chacun des camps en présence. A l'image du "héros", les différents protagonistes du récit (militaires, soldats, trafiquants, agents doubles, indigènes..) nous montrent leurs différentes facettes, bonnes comme mauvaises. L'auteur nous propose également un moment d'aventure et d'exotisme à travers un passionnant périple entre villes, jungles, rizières et villages. Le dépaysement est d'autant plus fort que le récit est riche de termes d'argot hollandais, de mots malais mais aussi d'allusions à la culture et aux rites indonésiens.

RAMPOKAN arrive à mêler avec justesse la petite et la grande histoire. Rien d'étonnant quand on sait que l’auteur, né d'un père hollandais et d'une mère sino-indonésienne, s‘est appuyé sur ses propres récits de famille. C'est à partir des souvenirs de sa mère qui a connu enfant la guerre d'indépendance de l'Indonésie que l'auteur a eu l'idée de ce roman graphique.

Si ce n’est déjà fait, je vous invite donc à découvrir les deux volumes traduits en français par VERTIGE GRAPHIC.

Avant RAMPOKAN qui lui a demandé 14 ans de travail, VAN DONGEN avait publié MUIZENTHEATER (Le théâtre des souris) en 1991, chez CASTERMAN. A ma connaissance, cet album n'a pas fait l'objet d'une traduction en français.

15/01/2006

FERMIN SOLIS, UN AUTEUR A DECOUVRIR

A l'occasion du prochain festival d'Angoulême, les éditions du potager moderne nous proposeront "Des baleines et des puces" du dessinateur et illustrateur espagnol Fermin SOLIS.



Composé de deux récits et d'un épilogue, ce livre s'annonce particulièrement intéressant. D'une part, aux dires de l'éditeur, il y serait question de vies qui basculent, de destins qui s'accomplissent et d'hommage au cinéaste Jacques TATI. D'autre part, au regard de la planche publié sur le site de l'éditeur, le style de Fermin SOLIS s'y affirme particulièrement, à mi chemin entre SETH et Michel RABAGLIATI. A découvrir à la fin du mois de janvier.


Pour ceux qui ne connaitraient pas encore Fermin SOLIS et son talent pour conjuguer humour et émotion au service de récits intimistes fort attachants, ils peuvent se procurer les deux premiers ouvrages de cet auteur traduits en français :


- « Les jours les plus longs » (éditions La pastèque), récit du quotidien d'un petit garçon espagnol avec ses amis, sa grand-mère, son école...

- "Je ne t’aime pas mais …" (éditions 6 pieds sous terre), une comédie sur la vie d'un groupe d'amis à Barcelone, leurs destins croisés, leurs relations amoureuses...



Dans le cadre de leur programme éditorial nous invitant à découvrir la nouvelle vague de la bande dessinée espagnole, les éditions 6 pieds sous terre publieront un nouvel ouvrage de Fermin SOLIS, dès février 2006. Son titre : "L'année où il a neigé".

Pour plus d'information sur Fermin Solis, rendez-vous sur son site internet :
www.ferminsolis.com

11/01/2006

L'UNIVERS DE STANISLAS EN ANIMATION

Pour présenter leurs bons voeux 2006, Christian JANICOT et la société de production audiovisuelle Mikros Image nous proposent un merveilleux film d'animation autour de l'univers du galérien créé par le dessinateur STANISLAS.



Ce petit bijou intitulé "la chute de l'ange" est visible à l'adresse suivante :

www.mikrosimage.fr

Je vous laisse apprécier la grande qualité de cette création qui a réussi le tour de force de respecter à merveille le graphisme de STANISLAS tout en l'animant ! C'est suffisamment rare dans l'animation pour être signalé.